LE MINIMALISME NUMÉRIQUE : C'EST QUOI ? ET POURQUOI ?

Fans de désordre organisé, vous allez haïr cet article. Je vais vous proposer de pratiquer un art que certainement très peu d'entre vous connaissent et que j'ai adopté de manière progressive il y a de ça près d'une année en découvrant cette méthode inspirée de la célèbre Marie Kondo que j'ai adapté (même si je suis loin d'être le seul), à la sauce numérique, ou plutôt, à MA sauce numérique. Cette organisation obéit à des règles plus ou moins précises et est modulable selon les besoins de chacun. Pour ce faire, je vais vous présenter ici MA méthode, qui n'est pas forcément la meilleure ou la plus juste, mais c'est celle qui m'a permis de trouver un juste équilibre.


EN QUOI CONSISTE LE MINIMALISME NUMÉRIQUE ?

Il n'y a pas de définition précise de ce qu'est cet art, car oui, c'en est bien un. Dans ma pratique, cela consiste en quelques règles simples :

  • N'utiliser qu'un seul outil pour faire un maximum de choses.
  • Faire une détox numérique régulièrement et de manière ordonnée.
  • Si un outil ne nous convient pas, le changer, hors de question de perdre du temps.
  • Adapter ses outils pour QU'ILS nous servent et non pas l'inverse.
  • Tout ranger tant qu'il est encore temps.
  • Avoir le moins de distractions visuelles possibles.
  • Automatiser le maximum de tâches possible.
  • Optimiser le maximum de tâches possible.

En somme, il s'agira de passer le moins de temps à faire une tâche pénible afin de davantage profiter de la vie. Dans mon esprit, c'est à cela que sert le minimalisme numérique. Hors de question ici d'optimiser mes tâches pour ensuite m'en créer d'autres inutiles qui ne me feront que travailler encore et encore. Je me fixe des tâches toutes les semaines, et des délais raisonnables pour les finir. Ce que je veux, c'est que mon week-end puisse être le plus léger possible afin de profiter de ma famille et de mes proches et ainsi pouvoir pratiquer les passions qui me plaisent et me détendre. 
Je ne conçois pas la vie comme un moyen pour travailler, je conçois la vie comme un but que mon travail me permettra d'atteindre. Les outils numériques à ma disposition sont mes assistants, je me sers d'eux pour faciliter mon accès à une vie plus facile, moins stressante. Je suis de nature légèrement flemmarde, donc, je me bats, pour pouvoir flemmarder davantage dans un futur plus ou moins proche.
Autour de moi, je vois beaucoup de personnes qui servent leurs outils au lieu d'être servis par ces outils. Or, n'est-ce pas là le but d'un ordinateur, n'est-ce pas là le but d'un smartphone ou d'une tablette ? 


COMMENT FAIRE AVEC ... LE SMARTPHONE ?

L'outil idéal pour appliquer ce fameux minimalisme, c'est le smartphone, puisque c'est cet objet qui nous accompagne plus que tout le reste. Cependant lors de la première configuration, il vous faudra un certain temps afin de tout bien configurer, et encore là, quelques règles s'imposent :

Réduire le nombre d'applications au maximum : éviter les doublons
Avez-vous vraiment besoin d'avoir deux applications météo ? Avez-vous vraiment besoin d'avoir trois clients mail ? Douze applications de news au lieu d'une seule app d'agrégation de nouvelles ? Surement pas. Supprimez toutes les applications que vous utilisez moins d'une fois par semaine. Idem, si vous ne vous souvenez pas du nom d'une application, c'est qu'elle ne vous sert pas, donc supprimez-là. 

Réduire les notifications à leur minimum syndical :
Facebook, Instagram, Flipboard, Twitter, What'sapp et j'en passe et des meilleures sont des applications que j'appelle "time eater" soit en bon français, "bouffeur de temps". Ces applications ont une certaine tendance à monopoliser l'attention des utilisateurs en les informant un peu trop de tout ce qui se passe. En tête de gondole, je citerais Facebook qui agit comme un véritable espion nord-coréen et qui vous tape sur l'épaule chaque deux minutes pour vous dire qu'un ami à "liké" la dernière photo de votre chat et qu'un autre a encore râlé sur le prix du dernier smartphone qu'il s'achètera de toute manière.
Il s'agira de régler CHACUNE de vos applications pour en réduire l'incidence au maximum. Ma manière de procéder est simple et je l'applique à chaque application.

  • Cette application me fait-elle gagner du temps ? Si non, je supprime toutes les notifications. (ex. Facebook)
  • Cette application me donne-t-elle des infos vitales ? Si non, je supprime toutes les notifications. (Jeux)
  • Les notifications de ces applications peuvent-elle attendre ? Si oui, je les mets en silencieux et les règles pour que seules les pastilles soient actives. (Agrégateur de nouvelles, Messenger, What's app)
  • Cette application peut-elle améliorer ma productivité ? Si oui, j'active toutes les notifications. (gestionnaires de tâches)
  • Cette application est-elle une application d'appels et de messages ? Oui, toutes les notifications sont activées. Par exemple l'application d'appels et de messages natifs sont prioritaires. Mais attention, Messenger et What'sapp ne sont pas natifs et sont donc non-prioritaires. Les gens qui désirent me contacter et avoir une réponse directe (ils ont donc des choses importantes à me dire), m'appelleront ou m'écriront un vrai SMS. Je considère les autres comme des nuisibles. Je les possède parce que certains de mes contacts y sont accro et que c'est le seul moyen que j'ai pour attirer leur attention.

Il y a des applications dont je veux avoir des notifications contextualisées. Par exemple, les mails. Il y a certains contacts qui m'envoient des courriels dont je dois être immédiatement informé, je veux donc recevoir une notification prioritaire mais uniquement de la part de ces contacts. Je configure donc mon application mail en ce sens. Par exemple, en mettant les contacts en favori. Parmi eux, ma banque, mes assurances, la famille et les autres contacts avec qui j'ai des dossiers à régler.
Les agrégateurs de news comme Flipboard sont autorisées à me notifier uniquement si il y a des infos qui m'intéressent, là encore, je configure l'application pour ne recevoir que les news qui m'intéressent et leur nombre. 
Mon gestionnaire de tâches (Todoist) est autorisé à me notifier uniquement les tâches avec un rappel, sinon je leur fixe une date d'échéance pour connaitre leur fin de validité.
Il faut comprendre que le but de la manoeuvre est de passer moins de temps sur votre smartphone et de profiter davantage de la vie. Etre interrompu toutes les deux minutes pour des infos futiles n'est pas nécessaire, car vous devenez l'assistant. Or le but est de devenir l'assisté. Imaginez que vous devez être le boss et que votre assistant doit tout faire pour vous.

Car oui, le but de votre smartphone, et il a été conçu dans ce sens, d'où son terme de "téléphone intelligent", est de vous servir d'assistant. Je ne conçois absolument pas mon smartphone comme mon outil de divertissement mais comme mon assistant/e.

Imaginez, vous êtes le patron d'une société X. Vous avez votre assistant/e en face et vous lui dites :

- "Rappelez-moi d'acheter une perforeuse le 23 mai à 14h".
- "Rentrez mon rendez-vous avec M. Todd le 12 juin à 17h au Restaurant de la Place dans l'agenda".
- "Rappelez-moi d'aller chercher ma fille à son cours de guitare tous les mercredis à 20h".
- "Lisez-moi le dernier mail de notre fournisseur."
- "Répondez à M. Cook que je suis d'accord avec sa proposition."


Et avec ça vient le fameux système de....

L'assistant virtuel (Siri, Google Assistant...)

Avant d'aller plus loin, sachez que vous ne pourrez malheureusement employer ces méthodes uniquement si vous n'êtes pas dans un open-space ou que vous travaillez en tant qu'indépendant ou avez votre propre bureau.

En effet, à moins d'être entouré de personnes comprenant ne serait-ce qu'un chouïa des évolutions technologiques (comprenez, pas avec huit ans de retard), vous passerez pour un illuminé au mieux (si si) ou un être humain de zone secondaire asocial et psychopathe dans le pire des cas.

Mais aussi, le second problème est que vous ne voudriez surement pas partager toutes vos listes de courses avec vos collègues.

Si vous le pouvez, alors utilisez ces assistants, ne serait-ce que pour envoyer ou lire les messages. "Dis Siri, réponds à George que je le retrouve à 20h devant la place du Marché".


Évitez les distractions visuelles

Vous les voyez ces applications encombrer l'écran de votre smartphone ? Oui, celles-même que vous laissez trainer là et que vous vous refusez de ranger pour la simple et bonne raison que ça prend trop de temps ? Mais savez-vous que ces applications sont vos pires ennemies ? Parce qu'elles attirent l'oeil. Vous déverrouillez votre smartphone pour répondre au message de votre mère et lorsque vous quittez l'application de messagerie, vous en avez deux cents autres qui vous sautent à la gorge. Oh tiens, Instagram, si j'allais voir ? Et si je faisais une petite partie de Candy Crush juste après ? Bim, vous venez de perdre dix minutes que vous aurez pu utiliser à profiter de la vie.

J'ai une solution pour vous, ça ira très vite, et ce sera très facile : toutes vos applications dans UN SEUL DOSSIER. Ainsi, plus aucune distraction. En plus de donner une gueule d'enfer à votre écran de smartphone, vous gagnerez en productivité.



LES RÉSEAUX SOCIAUX... NE SERVENT À RIEN !

Alors oui, c'est très provocateur, parce que ces outils, je m'en sers quotidiennement. Mais je le maintiens, ils ne servent à rien pour 98% d'entre vous et pour 99% de ce que ce ces réseaux montrent, ce ne sont que des bouffeurs de temps.

Votre copine qui vous tague sur toutes les publications du genre "Tague une amie si tu penses qu'elle aime la couleur rouge" est franchement usant et inutile. Au pire, regardez ça quand vous n'aurez réellement rien à faire, mais inutile de recevoir une notification pour ça.

Instagram et ses stories ? Pires que tout, car vous allez surement regarder plusieurs minutes par jour de stories inutiles qui ne vous apporteront rien d'autre que de savoir que votre ami a acheté de la nourriture pour son chat.


LES JEUX ? INUTILES !

Oui, bien sûr, vous pourrez vous amuser lors de votre temps libre ou l'ennui sera à son paroxysme, mais recevoir les notifications qui vous disent que vos vies dans Candy Crush Saga sont rechargées est inutile.


AYEZ UNE BONNE ROUTINE !

Afin de mener à bien vos projets, il est important d'avoir une bonne routine numérique. Il faut que vous consultiez votre liste de tâches régulièrement et au même moment. Egalement, dès que vous avez la moindre idée qui vous vient en tête, notez-la. Todoist est parfait pour ça car disponible sur toutes les plateformes. J'ai de nouveau quitté Things3 pour ça, car je peux avoir accès à mon compte Todoist même quand je ne suis pas chez moi et que je n'ai pas de matériel Apple à portée de main. On y reviendra dans un autre article.

Votre programme de gestion de tâches doit avoir des catégories, sous-catégories et idéalement des sections. 

Il est important de dissocier toutes vos tâches par catégorie pour ensuite retrouver plus facilement une tâche voulue. C'est comme avoir une bonne méthodologie de classement de vos papiers. Si vous recherchez votre correspondance avec votre banque qui date de trois ans en arrière, l'avoir classé n'importe comment ne vous aidera pas à gagner du temps. 

Concernant vos applications non-prioritaires (celles dans le dossier unique), prenez la peine de les classer par ordre alphabétique, au cas où vous les chercherez elles seront plus faciles à trouver, mais rappelez-vous, celles dont vous ne vous souvenez pas le nom, éliminez-les, elles sont inutiles.
Le but n'est pas d'arriver à un nombre x d'applications. Il n'y pas de chiffre correct, ni incorrect. Tout dépend de vos besoins. C'est pour cela que les mettre dans un seul dossier est pratique. Elles ne vous attirent pas, donc même si vous n'êtes pas rigoureux dans la suppression des applications inutiles, elles se feront oublier d'elles-même, puisque non agressives via des notifications que vous aurez de toutes façons désactivées.



POURQUOI EST-CE SI IMPORTANT DE PRATIQUER LE MINIMALISME NUMÉRIQUE ?

Je pars d'un principe simplement : "Le déchargement cérébral". Ce qui signifie que mon but est de ne pas encombrer mon cerveau d'informations qui ne font que me ralentir dans ma productivité. Mais hormis la productivité, c'est ma créativité qui en ressort pénalisée. A force de devoir retenir un tas d'informations, je n'ai plus la place pour en créer des nouvelles. Je suis écrivain et photographe en dehors de mon métier alimentaire. Ce sont deux métiers qui exigent beaucoup de créativité et d'inspiration. Je ne peux pas écrire si je n'ai pas d'idées, et je ne peux pas composer, prendre et traiter une photo si je ne suis pas inspiré. Or, avoir sans cesse des informations inutiles qui me surchargent mon esprit à longueur de journée, m'empêche d'être ouvert aux possibilités qui existent et qui me permettent de trouver des sources d'émerveillement.

Alors bien sur, je me permets parfois une ou deux parties de jeux, mais ça ne dépasse que rarement les cinq minutes par jour. D'ailleurs, je vous laisse juger de mes statistiques de temps d'écran, à ne pas oublier que j'utilise un iPhone, un MacBook Pro et une Watch dans ma journée type. D'ailleurs, il serait intéressant que vous partagiez le votre en commentaire !




Commentaires

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

SUISSE : ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE - LA MAFIA AU POUVOIR ?

REVOLUT : LE MEILLEUR MOYEN POUR (VRAIMENT) ECONOMISER DE L'ARGENT ?

SMARTPHONE : COMMENT IL PEUT LIBÉRER VOTRE CERVEAU !

Merci pour votre visite !